Expositions

Automne 2021

Zimbabwe, la grande Maison de Pierre
Sculptures d’artistes zimbabwéens

Depuis de très nombreuses années, l’Association Shamwari («ami» dans la langue Shona) accueille, en été, des sculpteurs de pierre du Zimbabwe. Le but de cette démarche est de mettre en place la rencontre entre ces étonnants jeunes sculpteurs et le public français, autour d’expositions de la sculpture de pierre du Zimbabwe, et de proposer, autour de ces expositions, des conférences, médiations, performances, littérature et/ou concerts de musique et de poésie slam qui mettent en valeur l’étonnante richesse culturelle de ce pays très peu connu du public français. L’association ne reçoit aucune aide financière, les sculpteurs achètent eux-mêmes leurs billets d’avion et visas pour venir et organisent entièrement le choix et cheminement de leurs œuvres, depuis leurs humbles ateliers au Zimbabwe jusqu’à la Dordogne. L’association, présidée bénévolement par Shayne Garde-Girardin à Périgueux, organise, avec les sculpteurs, toutes les expositions, logement, transport et dépenses en France. Au Zimbabwe où la situation économique et politique est compliquée, ces sculpteurs dépendent de la vente de leurs extraordinaires sculptures de pierre, faites entièrement à la main, pour subvenir aux besoins vitaux de leurs familles et dépendants.


Automne 2021

Laissez parler les p’tits papiers
Sculptures en papier de Catherine Audonnet

Depuis de très nombreuses années, l’Association Shamwari («ami» dans la langue Shona) accueille, en été, des sculpteurs de pierre du Zimbabwe. Le but de cette démarche est de mettre en place la rencontre entre ces étonnants jeunes sculpteurs et le public français, autour d’expositions de la sculpture de pierre du Zimbabwe, et de proposer, autour de ces expositions, des conférences, médiations, performances, littérature et/ou concerts de musique et de poésie slam qui mettent en valeur l’étonnante richesse culturelle de ce pays très peu connu du public français. L’association ne reçoit aucune aide financière, les sculpteurs achètent eux-mêmes leurs billets d’avion et visas pour venir et organisent entièrement le choix et cheminement de leurs œuvres, depuis leurs humbles ateliers au Zimbabwe jusqu’à la Dordogne. L’association, présidée bénévolement par Shayne Garde-Girardin à Périgueux, organise, avec les sculpteurs, toutes les expositions, logement, transport et dépenses en France. Au Zimbabwe où la situation économique et politique est compliquée, ces sculpteurs dépendent de la vente de leurs extraordinaires sculptures de pierre, faites entièrement à la main, pour subvenir aux besoins vitaux de leurs familles et dépendants.